QUI ETAIT TUPAC AMARU SHAKUR?

Publié le par Baréma Bocoum

http://www.biggestmusicfan.com/wp-content/uploads/2009/09/tupac.jpg


Avec Dr Dre et Snoop Dogg, 2Pac est l’une des figures les plus importantes de l’histoire du gangsta rap de la côte ouest. Assassiné à l’âge de 25 ans, son décès prématuré l’a fait entrer dans la légende. Aujourd’hui, il reste un symbole pour toute une génération. Il est reconnu comme le plus grand vendeur de l’histoire du rap avec plus de 75 millions d’albums vendus à travers le monde. Les nombreux albums posthumes et greatest hits parus après sa mort ne démentent pas ce succès.

Une enfance nomade

Lesane Parish Crooks est né dans le quartier de Brooklyn à New York. Sa mère faisait partie des Black Panthers, mouvement révolutionnaire afro-américain, et a passé quelques mois en prison avant sa naissance pour avoir participé à l’explosion de bombes dans plusieurs quartiers de New York.Quelques temps après sa naissance, elle rebaptise son fils Tupac ‘Shakur’ Amaru en l’hommage au révolutionnaire chilien, Tupac Amaru signifiant "serpent brillant" et Shakur, "reconnaissant en Dieu". Tupac passe son enfance avec sa mère, son demi-frère et sa demi-sœur, baladé de foyer en foyer.

A 12 ans, il découvre son inclination pour les matières artistiques en intégrant un groupe de théâtre à Harlem, le 127th Street Ensemble. En 1986, lorsque sa famille s’installe à Baltimore, il poursuit son apprentissage à l’école des arts. Il y étudie la comédie, la danse ainsi que la musique et se découvre un talent pour l’écriture. Cette formation l’enthousiasme. Cependant, moins de six mois après son arrivée, sa famille déménage à nouveau pour Marin City. A la suite de cet épisode, il ne remettra plus les pieds dans un établissement scolaire.

La naissance de 2Pac

Sous le pseudonyme de MC New York, il découvre le rap et commence à écrire. Il fréquente des gang des l’âge de 17 ans et commence à vendre de la drogue pour mieux s’intégrer. Il consacre le reste de son temps libre à sa nouvelle passion, l’écriture. Suite à une audition, il intègre le groupe Digital Underground. Tout d’abord danseur au sein de la formation, il pose finalement sa voix sur le projet This is an E.P. C’est le début de sa carrière de rappeur.

Repéré par des producteurs, Tupac se voit proposer un contrat. Sous le nom d’artiste de 2Pac, il sort son premier album solo qu’il intitule 2Pacalypse Now. Les titres "When My Homies Call" et "Brandy's Got A Baby" sont ses premiers tubes. Parallèlement à sa carrière de rappeur de la côte ouest, il tourne son premier film Juice. Le 16 février 1993, il publie son deuxième opus,Strictly 4 my N.I.G.G.A.Z, qui confirme son succès. On le retrouve aussi à l’affiche de Poetic justice de John Singleton, un thriller dans lequel il donne la réplique à Janet Jackson. 


La guerre des gangs

Malgré un début de carrière encourageant, 2Pac connaît de nombreux démêlés avec la justice qui ternissent son image. En 1994, il est notamment soupçonné dans une affaire d’abus sexuel. La veille du procès, il se rend dans un studio pour enregistrer de nouveaux morceaux avec Notorious Big, un rappeur de la côte est. Alors qu’il arrive dans le hall du studio, Tupac est victime d’un braquage. Il se fait tirer dessus à cinq reprises mais s’en sort. Il reproche alors fortement à deux membres de Bad boy records, les rappeurs Puff Daddy et Notorious Big, de cacher la véritable identité des truands. De cette histoire naît l’une des querelles les plus sanglantes de l’histoire du gangsta rap. 

Le lendemain de cet épisode, Tupac est condamné à quatre ans de prison pour son implication dans une affaire de viol. Alors qu’il purge sa peine, il publie un nouvel opus, Me against the world dont est extrait le titre "Dear mama". L’album est l’une des meilleures ventes de l’histoire du rap mais Tupac est toujours en prison. C’est Suge Knight, le directeur du label Death Row Records, qui vient à sa rescousse. En échange de la signature de 2Pac avec son label, il verse une caution de 1,4 millions de dollars et permet à ce dernier de sortir de prison. 

Le 13 février 1996, il publie le premier double album de l’histoire du rap,All Eyez on me, sur lequel on retrouve le hit "California love", avec Dr Dre en featuring. Sur cet opus, Tupac règle en rimes et musiques ses comptes avec Notorious Big. S’ensuit une campagne de délation qui trouve son apogée dans le titre "Hit'Em Up", un des titres les plus haineux et virulents du rap. Il pousse la provocation jusqu’à affirmer qu’il a eu une aventure avec la femme du rappeur, la chanteuse Faith Hill. Désormais, la guerre est prononcée entre les rappeurs de la côté ouest (Death Row Records) représentés par 2Pac, et les rappeurs de la côté est (Bad Boy Records) représentés par Notorious Big.

La légende du « Prince noir »

Le 7 décembre 1996, Tupac et Suge Knigh se rendent à Las Vegas pour assister au match de boxe de Mike Tyson. C’est cette nuit là que Tupac est assassiné de cinq balles dans la poitrine. Transporté à l’hôpital de Las Vegas, il est opéré mais décède sept jours plus tard, le 13 septembre 1997. De cet épisode subsistent de nombreuses zones d’ombre. Plusieurs théories prétendent que le rappeur aurait commandité sa mort et serait toujours vivant. 

Peu après son décès, le label du chanteur publie son dernier opus Don Killuminati : the 7 day theory sous le pseudonyme de Makaveli. Désormais, la mère du rappeur veille sur l’héritage de son fils et exploite son patrimoine sur de nombreux projets. Dix albums post mortem complètent la discographie du chanteur et témoigne de son génie artistique : les compilations Greatest hits (1998) et The prophet (2003), les albums d’inédits Still I rise (1999), Until of the end of time (2002), Better dayz (2002) et Loyal to game produit par Eminem (2005), le disque de remixes Nu Mixx Klazzics (2003), la bande originale du documentaire sur sa vie Resurrection (2003), le live 2Pac live (2004) et un album tribute Pac's Life.

 

SOURCE: www.linternaute.com

Commenter cet article

Boris OUEDRAOGO 17/09/2010 03:21



Tout simplement un GRAND, aucun rappeur jusqu'à ce jour n'est capable d'intégrer autant de passion et d'émotion dans ses chansons...RIP



Baréma Bocoum 18/09/2010 01:07



i like that. i feel the same. it was the best. Absolutly bro



Makaveli 18/06/2010 01:43



THe greatest 4 ever!!!!!!!



David 17/06/2010 00:32



Until the End of Time!