Quand la France rentre dans le rang; les enjeux géopolitiques de la réintégration française au commandement intégré de l'OTAN.

Publié le par Barack Baréma Bocoum

La France n'a jamais réellement quitté le giron
de l'organisation de l'alliance de l'Atlantique
Nord, même si le voeu d'une troisième voie
représentée par la France par le Général De
Gaulle n'a jamais abouti on a pu voir apparaître
une diplomatie autonome et une réelle
indépendance face au grand frère américain...
L'OTAN est elle démodée?

La guerre froide est bel et bien terminée, cependant un monolithe subsiste de cette époque la bien nommée alliance de l'atlantique nord quis'opposait jadis aux armées du pacte de Varsovie,mais la chute du mur de Berlin et du blocsoviétique n'a pas pu empêcher la machinemilitaire atlantique de disparaître. Selon le
premier principe de l'art de la guerre de Sun Tzu; l'art du polémarque réside dans le mensonge ainsi l'art de la guerre est l'art de mentir enfin dedonner une vision faussée de la réalité a son adversaire le militaire se trouvant bien dans une pensée répandue; la prolongation de l'outil  politique. Ainsi l'OTAN n'est pas qu'une alliance militaire elle est aussi une alliance politique et ces buts sont bien éminemment le reflet de ce
projet politique. Il est dès lors impossible pour un pays non démocratique d'intégrer l'organisation dont le but est de diffuser la démocratie a travers le monde il est a noter que déjà nos révolutionnaires pensaient cela; le
peuple français montrant l'exemple aux autres monarchies et voisins européens. Robespierre
disait déjà qu'on ne pouvait pas exporter la liberté a la pointe des baillonnettes pourtant un
certain Bonaparte tenta l'expérience créant sur le
sillage de la Grande Armée des Républiques
Soeurs.

Les buts de nos armées révolutionnaires et celles de l'atlantique nord sont similaires, cependant la France était seul alors que l'OTAN réunie la plus grande armada et puissance de feu que l'humanité n'ait jamais vu; l'exemple de la guerre des Balkans l'a prouvé au monde on ne pouvait pas alors s'opposer face a ce monstre militaire dans une guerre dites traditionnelle, la guerre évoluant donnant naissance a la guerre asymétrique ou celui possédant la plus grande puissance n'étant pas nécessairement le gagnant.

L'OTAN est ainsi restée dans un schéma du XX ème siècle, en pleine transition faisant son entrée dans le XXI ème siècle de plein pied avec les attentats du 11 septembre 2001 , c'est en effet la première application de l'article 5 et qui aurait pu imaginer que le pays attaquée aurait été les Etats-Unis.

Il fallait faire vite pour l'organisation sous contrôle à 90% des américains, on attaqua donc l'Afghanistan réunissant une large coalition des pays membres dans l'opération « liberté immuable »( les enseignements de notre cher Robespierre n'ayant pas été retenu) .
 Depuis la guerre enflamme ce pays ou l'alliance atlantique sans aucune défaite joue son joker, le concept de
la guerre asymétrique et notamment des opérations de guérilla et de combat urbain pouvant radicalement bouleverser le mode opératoire de la plus grande puissance militaire
au monde.
Le changement gagne donc cette organisation dont les buts qui étaient a la base la protection de ses alliés sont devenus de plus en plus globaux tendant même a devenir le gendarme du monde.

L'OTAN le gendarme du monde?
On considère a tort ou a raison de penser que le gendarme du monde reste la première puissance mondial cependant c'est un fait notoire qu'elle utilise, tant qu'il lui est possible, son outil politique et militaire ainsi l'OTAN n'est pas intervenu en Irak car tous les alliés n'avaient pas pu aboutir a un consensus nécessaire, la France et l'Allemagne s'opposant catégoriquement à l'envoi de forces armées en Irak car juridiquement illégal vis à vis du droit international public. Alors les américains n'avaient pas d'autre choix que d'attaquer sans résolution du conseil de sécurité bricolant unecoalition pour faire chuter le régime de Saddam.
En effet normalement c'est l'OTAN qui intervient certes sous commandement américain mais avec la participation de nombreux Etats européens, n'oublions pas que pour la guerre des balkans certains généraux américains pensaient tout haut au sein du pentagone que l'Europe était trop importante pour laisser les européens s'en occuper...
On assiste de plus en plus a un rapprochement de l'Union Européenne et du dispositif militaire et politique atlantique, le 19 février dernier le Parlement européen a proclamé que dans des domaines tels que le terrorisme international, la criminalité organisée, les cybermenaces, la dégradation de l'environnement, les catastrophes naturelles et autres nous aurons un partenariat encore plus étroit avec l'OTAN. L'Europe de la
défense est morte avant d'être naît voilà une question pertinente en effet quand on constate que les budgets des Etats européens dans la défense représente rien par rapport a celui des
Etats-Unis on comprend le malaise qu'il existe au sein même de l'alliance atlantique. Si on veut un jour une défense européenne il faudra mettre la main au porte monnaie mais comment faire
avaler la pilule aux opinions publics quand on connaît la situation des européens depuis plus de cinquante années après deux guerres mondiales en moins d'un demi siècle. Ainsi le samedi 4 avril 2009 le nouveau président des USA a demandé aux européens d'augmenter leurs effectifs en Afghanistan (« l'Europe ne peut pas s'attendre a ce que les Etats-Unis portent ce fardeau tous seuls » Barack Hussein Obama), demande restait lettre morte face aux réticences de perdre des soldats on s'engage alors a la création d'une armée afghane notamment avec l'envoie de gendarmes français pour la formation des troupes
de sécurité.

En outre on voit de plus en plus l'ONU demandait l'assistance logistique parfois militaire
de l'Alliance Atlantique dans le maintien de la paix ou le secours de personnes lors des
catastrophes naturelles ,sur les deux fronts l'OTAN progresse.
En effet, il existe dorénavant une confusion certains pays de l'est perçoivent l'OTAN comme l'antichambre de l'UE, ainsi des pays de l'ancien bloc soviétique on intégrait l'organisation l'ex pacte de Varsovie se faisant doucement digérer par le monstre politique; les candidats ne manquant pas certains pays adversaires ont
même des rôles d'observateur comme la Russie (qui ressent les manoeuvres de l'OTAN avec la
Georgie comme de la provocation) ou d'autres des postes au sein de l'organisation comme le Kazakstan pour son intérêt géostratégique dans la zone opératoire de l'Alliance.
Alors question toute légitime pourquoi réintégrer le commandement intégré pour la France?
Y'a t-il des intérêts voilés devant ce changement de cap de la France? Cela sera-t-il un vrai
bouleversement pour l'OTAN? La France sera t-elle de nouveau le moteur de la vieille Europe?
La France de retour avec des grandes prétentions.
En premier lieu la France revient et pas sans rien comme on aurait pu croire, car elle a pu via des
discussions informelles entre le Président Sarkozy et le Président américain W. Bush obtenir la possibilité de commander deux postes de commandement chose encore jamais vu dans l'alliance car la coutume voulait que les postes de commandement appartiennent normalement aux
généraux américains. Mais de plus cette réintégration permet d'ouvrir des centaines postes pour civils et militaires au sein des différents QG de l'organisation notamment Northfolk dès cette année 2009 250 postes seront inscrits dans le budget et de nouveau le même nombre l'année
prochaine. Il faut ainsi pour la France gagner de l'influence au sein du système trop contrôlé par
les américains selon l'Elysée...
Comment influencer quand on manque de
moyens? La stratégie française reste flou d'une part les arrangements avec l'administration Bush
n'ont pas été nécessairement reconnu avec l'administration Obama, ce qui de fait a mis une
tension entre les deux démocraties, mais il semblerait que ce consensus se soit résolu suite
au sommet de Strasbourg même si les rivalités entre les deux superstars de la scène
internationale subsistent.
L'influence de la France se veut réelle car l'impact qu'elle veut donné sera sans doute
décisive pour l'alliance, l'enjeu serait de pouvoir partagé le pouvoir avec les américains dans le
commandement; certains pensent à raison qu'il ne sera pas chose aisée pour l'Europe de prendre
le contrôle d'une organisation qui se veut etre aux
services des Etats-Unis.
Mais le fait de pouvoir prendre part au grand débat qui ont lieu au sein de l'organisation du
traité de l'atlantique nord; le rôle de l'alliance doit elle être globale dans ce monde « sans frontières » ou faut il se cantonner a la seule protection des signataires ainsi les notions de
« guerre préemptive » ont fait leur chemin au sein de l'état major américain pour se retrouver a
l'OTAN.

Les grandes idées fusent au sein de cette institution notamment sur la question primordiale des militaires que sera la guerre de demain; sachant que plus de la moitié de l'humanité se trouve désormais en zone urbaine et qu'on ne peut plus s'affronter entre deux armées équipées sur un champ opérationnelle normale les guerres
de tranchée et de conquête sont bien finies.
Le plus important est d'affaiblir le moral des troupes en effectuant des actions de guérilla et
d'harcèlement; voilà la situation de l'alliance en Afghanistan malgré sa supériorité technologique
et militaire il faut comprendre que ce pays n'a jamais pu être tenu et le seul moyen d'arracher la victoire pour le moment est de remporter la guerre des coeurs ib est avoir la population de
son côté chose que les armées européennes arrivent mieux à faire...
Cela serait une belle leçon que la France pourrait donner aux américains qui on ne sait jamais
changera la face du monde et voir renaître nos grands hymnes révolutionnaires liberté,égalité ou
la mort( seulement pendant la terreur) pour se transformer avec le temps en respect,dialogue et
fraternité.

Bekrentchir Sila Mohamed
sous la direction d'un général de division 

Publié dans FRANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

e-commerce 03/03/2010 13:49


aussi je félicite les gens à écrire et discuter dans l'histoire, on ne peut jamais progresser sans reculer au passé et analyser ces événements en apprenant de ne pas répéter les mêmes fautes. Et
merci.


Barack 03/03/2010 00:30


Excellent article dans un style limpide et claire, notre camarade Mohamed parvient à décortiquer la réintégration de la France au commandement intégré de l'Otan.