INTERVIEW DU DOCTEUR SEYDOU BADIAN, ECRIVAIN ET HOMME POLITIQUE MALIEN

Publié le par Baréma Bocoum

 

Né en 1928 à Bamako, Seydou Badian a fait ses études primaires à Bamako, avant de s’envoler pour Montpellier où il passe le BAC en 1948. Il y poursuit ensuite des études à la Faculté des Sciences de 1948 à 1949 et à la Faculté de Médecine (Doctorat) de 1942 à 1955.
Ecrivain internationalement reconnu, il publie avant l’indépendance du Mali son premier roman intitulé « Sous l’Orage » (1957), qui traite des rapports des anciens avec l’administration coloniale puis « La mort de Chaka », une pièce en cinq tableaux dénonçant le colonialisme. Médecin au Soudan français (actuel Mali) en 1955 à Bougouni, puis  homme politique, proche du premier président malien, Modibo Keïta, il a tenu différents portefeuilles au cours de sa législature jusqu'au coup d'État en 1968. Il fut  successivement ministre du Plan et de l’Economie Rurale en 1957, du Développement de 1962 à 1966, ministre à la Présidence de 1966 à 1968.
Il sera détenu après le coup d’état du 19 novembre 1968. Déporté à Kidal, il est libéré seulement en 1975 pour des raisons de santé. Il s’installe alors à Dakar (Sénégal) jusqu’à son retour au Mali en 1991. Seydou Badian est l’auteur de l’hymne national du Mali : « Pour l’Afrique et pour toi, Mali ».  Il publie  «  Le Sang des masques et Noces Sacrées », « Les Dirigeants africains face à leurs peuples » pour lequel il obtient le Grand prix littéraire d’Afrique noire et en octobre 2007, « La Saison des pièges ».

 

seydou_badian_689054541.jpg

 Docteur Seydou Badian reçoit le titre d'Ambassadeur d'amitié entre les peuples par l'ambassadeur chinois au Mali son excellence Monsieur Zhang Guoqing

Toutefois, plus récemment en août 2010, Docteur Seydou Badian écrivain et homme politique malien a été nommé Ambassadeur d’amitié entre le peuple chinois et le reste du monde par le président de l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger  Monsieur Chen Haosu. Cette distinction récompense les efforts du lauréat dans le raffermissement des liens d’amitié et de solidarité entre la Chine et le Mali, a expliqué l’Ambassadeur de Chine au Mali.  A cet effet, Seydou Badian, faut-il le rappeler, est l’artisan de l’établissement des relations d’amitié et de coopération entre la Chine et le Mali aux premières heures de l’indépendance.

 

 

Baréma Bocoum: En tant que militant de première heure de L'union Soudanaise Pour Le Rassemblement Démocratique Africain (parti qui a conduit le Mali à l'indépendance) quels ont été les réussites de la diplomatie malienne, selon vous?

Docteur Seydou Badian-La diplomatie malienne dès les premières heures de l’indépendance s’est déclarée libre sans aucun lien particulier avec l’ancienne métropole. Elle s’est voulue indépendante, africaine… Dès 1963, le Mali s’est véritablement engagé militant pour la paix en Afrique (par exemple la paix entre le Maroc et l’Algérie grâce au président Modibo Keita qui invita le roi Assane II du Maroc, le négus Hailé Sélassié d’Ethiopie et le président Ben Bella d’Algérie à Bamako). Ainsi une autre réussite diplomatique qui s’est tenue à la Conférence des non alignés à Belgrade en 1961 avec la participation d’une vingtaine de pays suite à l’invitation du Président Yougoslave Joseph Broz dit Tito, doit être connue. En effet lors de cette conférence, le terme non aligné a été proposé par la République du Mali et fut adopté au lieu de non engagé. En somme, le Mali avait adopté une Diplomatie ouverte, au camp socialiste de l’époque comme aux puissances occidentales.

 

Baréma Bocoum: D'après vous la coopération sino-malienne pourrait-elle être un moteur essentiel pour le développement du Mali à l'heure actuelle des relations internationales?

 Docteur Seydou Badian- Il est évident que la coopération Sino-malienne bien conduite peut-être un moteur important pour le développement du Mali, elle a permis à la première République de réussir un début de tissu industriel sans pareil dans la sous région (sucrerie, usine textile, usine de cigarette, allumette, tannerie, fabrique de chaussure). Malheureusement après le coup d’Etat du 19 novembre 1968, l’élan fut brisé. Mais rien n’empêche de reprendre la même politique surtout qu’aujourd’hui, la Chine est devenue une puissance reconnue.

 

modibo002-EN-CHINE-AVEC-MAO.jpg

Délégation de la République du Mali en Chine(1964) conduite par le Président Modibo Keita. On peut apercevoir  Feu Mao au milieu à coté de Feu Modibo Keita.

 

 

Baréma Bocoum: Que serait à votre humble avis la solution la plus plausible pour sortir le continent du sous développement en particulier le cas du Mali à l'heure ou nous parlons de mondialisation?

Docteur Seydou Badian- L’industrialisation plus une agriculture performante, voila à mon avis la clé de notre réussite dans la lutte contre le sous développement.

 

Baréma Bocoum: Selon vous qu'est ce qui caractérise la force d'une nation?

      Docteur Seydou Badian- La force d’une nation réside dans la cohésion, la volonté de réussir, une éducation véritablement à la portée de tous de même une politique sanitaire vraiment démocratique.

 

Baréma Bocoum: quelle est votre message d'espoir pour nos chers lecteurs et lectrices de Rinews: la revue de l'espoir qui vous liront dans les jours à venir?

 Docteur Seydou Badian- A vos lecteurs et lectrices, je leur souhaite la volonté de réussir, réussir pour le travail. Soutenu par un certain esprit de sacrifice pour vaincre les tentations qui aujourd’hui malheureusement égarent la jeunesse, démobilisent et  la conduisent vers les chemins de la ruine. Les jeunes doivent croire en eux, militer pour la construction nationale, s’engager et tendre la main à d’autres jeunes pour l’Afrique unie. Notre avenir est dans l’unité de l’Afrique, nous réussirons avec une jeunesse saine et déterminée.

 

Entretien conduit par Baréma Bocoum, président de Rinews: la revue de l'espoir.

 

Nos sincères remerciements à l'honorable Docteur Seydou Badian.

 

Publié dans INTERVIEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Papi SIDIBE 07/10/2010 15:49



bare jsuis vraiment fier d toi, continu a nous faire partager les idees et conseils d personnalites aussi influentes intellectuellemen, tout en gardant ton espris critik; ton frere, ami, e
soutien indefectible.



Baréma Bocoum 07/10/2010 19:43



Thxxxx Sidibe. 



Barema Bocoum 04/10/2010 15:31



THxxxxxxxxxxxxxxxxx  my dear friend, c'est encourageant. Take care



Souad 03/10/2010 23:13



Superbe Baréma !! bonne continuation et bon courage !